Littérature Générale

QUART-DE-SIECLE-1

Le quart de siècle

 

Qu’elles étaient belles les soirées passées derrière le métier à tisser ! Les femmes se transformaient complètement. Leur savoir-faire était immense. Comme l’ensemble d’un orchestre symphonique, elles exécutaient une véritable partition. Elles tiraient, de leurs doigts longs et fragiles de fées, les fils du métier, de la même manière que la muse Euterpe, déesse de la musique, tirait sur les cordes de sa superbe lyre.

.

Read more


LAltruiste-1

L'altruiste

Il était midi. Le soleil avait fait son apparition noyant de ses rayons toute la montagne. Le paysage était magnifique. Le regard embrassait cette immensité d’un blanc immaculé. Les cèdres millénaires offraient aux singes magots des refuges inaccessibles aux humains. Ils  poussaient des cris et se balançaient d’une branche à l’autre faisant tomber la neige qui s’y accumulée en grande quantité.

.

Read more


pour-ce-que

Pour tout ce que tu m’as appris

Il  m’est arrivé de par le passé de l’évoquer dans les «Années rouges» (Casbah/Editions 2000) et «Lettres à Neyla-Mériem» (Dalimen/Editions 2011).
Lorsqu’elle prit connaissance des passages la concernant, elle me dit avec la modestie et la pudeur qui la caractérisaient : «Merci ma grande, mais je n’aime pas qu’on parle de moi». Elle c’est ma mère. Je suis heureuse de l’avoir fait. Pourtant, cela m’a paru insuffisant. Et c’est ainsi que l’écriture de ce récit s’est imposée à moi. Avec cette importante précision : cet ouvrage n’est pas mien. Il reflète les sentiments de ma sœur, de mes belles-sœurs, de tous ses petits-enfants à l’égard de la femme exceptionnelle que fut notre mère, belle-mère et grand-mère.

.

Read more


le-muezzin

Le muezzin aux yeux bleus

Le muezzin aux yeux bleus est le récit autobiographique de l'éducation morale d'un petite fille dans un milieu arabo-islamique éclairé du temps de la colonisation. A la différence de tant de Maghrébins qui se disent déchirés, Fadéla M'Rabet vit ses deux cultures d'une façon fusionnelle. Deux, et même trois personnages-clé lui ont permis, comme elle le raconte dans ce nouveau livre, de l'acquérir : le muezzin aux yeux bleus ", dont la voix s'élève comme un chant de fado, et qui la rend sensible aux beautés de l'arabe littéraire ; son père, surtout, qui joue dans sa formation un rôle majeur et dont elle nous donne ici un très beau portrait : parfait bilingue, à la fois croyant et rationaliste, il lui donne l'exemple d'un équilibre réussi entre la fidélité aux meilleures traditions de sa culture et l'ouverture aux apports d'autres cultures ; sa maîtresse, enfin, qu'elle admire. Ainsi, s'identifiant avec évidence à un père arabe qu'elle magnifie et une institutrice française qu'elle vénère, Fadéla M'Rabet s'initie en même temps à deux cultures et à deux langues, celle de Verlaine et celle de Mahomet.

.

Read more


Articles similaires :

 

Résidence Nour, 7 Rue de l'abattoir, Chéraga
Tél : (+213) 0555 013 014

 

Logo Point virgule

Résidence Nour, 7 Rue de l'abattoir, Chéraga
Tél : (+213) 0555 013 017

Vous êtes ici : Accueil | Livres | Littérature Générale