Une maison au bout du monde

la-maison-au-bout-du-mondeA travers l’histoire de cette maison, on voit défiler la vie de ses habitants. Des jours heureux, de fêtes et de vacances, suivis inexorablement de jours de tristesse, de deuil et de bouleversement. C’est l’histoire d’une famille chilienne de son temps.
Tout en recréant sa trajectoire personnelle, Adriana Lassel trace un portrait contextuel des événements de son époque.

.

«Pour aller rue Didouche-Mourad, je suivais la pente douce qui descendait de chez moi et j’empruntais les ruelles ou les artères qui menaient à la mer, m’attendant à croiser celle qui me mènerait à Didouche-Mourad, mais il m’est arrivé plusieurs fois de me perdre. Dans mon esprit, les rues d’une ville sont parallèles et transversales, comme dans les villes sud-américaines fondées par les Espagnols, tandis qu’à Alger une rue peut t’entraîner loin de celle qui tu avais prise pour sa parallèle ! Oui, Alger se révélait à moi également dans sa topographie, dans ses rues sans arbres, dans son magnifique front de mer et dans les ruelles si étroites et si nouvelles pour moi de La Casbah où Fethi m’emmena un jour. Nous avions même pu voir, grâce à l’amabilité d’une famille qui nous avait permis d’entrer, le bel intérieur d’une maison. Je crois que c’est à ce moment-là que j’ai commencé à aimer Alger et sa vieille ville, La Casbah.»

 

Auteure : Adriana Lassel
Octobre 2015
ISBN : 978-9947-63-048-8

Articles similaires :

Vous êtes ici : Accueil | Livres | Littérature Générale | Une maison au bout du monde