Jardins d’Alger

img129Les jardins d’Alger seraient-ils condamnés à rester dans l’ombre ? Mal aimés et dangereux, désuets et gênant la modernisation de la ville, ne risquent-ils pas de disparaître ? Par ailleurs, aucune étude particulière ne leur a jamais été consacrée. Enfin, leur histoire longue n’a jamais été retracée. On en viendrait à les oublier mais sans eux, Alger serait défigurée.

.

Jardins d’Alger de Catherine Rossi propose une promenade à l’ombre des parcs, squares, patios, de la ville et de son plus grand jardin, celui du Hamma, Jardin d’Essai récemment rénové. Près de deux cents aquarelles, réalisées entre 2004 et 2011, croquis, plans et cartes illustrent une étude foisonnante, multiple et totalement inédite qui s’appuie sur les nombreux écrits, historiques, urbanistiques, botaniques, poétiques, artistiques et littéraires que les jardins ont inspirés ou suscités. Recherche méticuleuse de l’auteur, pour une compilation la plus complète possible, une anthologie des jardins d’Alger, mêlant des extraits de récits de voyage, à commencer par Léon l’Africain, d’œuvres littéraires en abondance, d’Eugène Fromentin à Maïssa Bey, Rachid Mimouni ou Yasmina Khadra, sans oublier Montherlant, Gide ou Camus, mais aussi de poèmes du chaâbi algérois, autant que des textes de Le Corbusier, de Jacques Berque, rapports des directeurs du Jardin d’Essai, mémoires de jardiniers et botanistes…

Nature domestiquée dans un style propre à la ville, les jardins d’Alger détiennent une part de mémoire de tous ses habitants d’hier et d’aujourd’hui. Patrimoine vert de la capitale, ils ne sauraient mourir, sauf à ce qu’Alger elle-même ne meure. Ils en constituent son précieux paysage.

Dans Alger ou l’impossible portrait, paru aux Éditions Chèvre-Feuille Étoilée en 2009, Catherine Rossi s’est déjà intéressée au patrimoine architectural de la ville et à sa représentation symbolique dans l’histoire. Jardins d’Alger se situe dans cette continuité.

Auteure : Catherine Rossi
ISBN : 978-9931-306-55-9
Septembre 2012


Vous êtes ici : Accueil | Livres | Beaux Livres | Jardins d’Alger