Histoire d’El Djazaïr Bani Mezghanna

img39Petite bourgade tour à tour appelée Ikosim, Icosium, Djazaïr Bani Mezghenna, fut servie par un site pourvu d’une large baie à l’abri des vents, et par un arrière-pays exceptionnellement fertile (plaine de la Mitidja). La petite bourgade se développe doucement durant l’antiquité et elle commence à être citée par les géographes arabes et par les portulans, ces cartes marines du moyen-âge.

.

Terminal des routes caravanières, son port exportait toutes sortes de marchandises. Cette richesse se voit encore dans les édifices encore en place comme la Grande mosquée d’Alger bâtie à l’époque de la prospérité almoravide (1096) et qui est à ce jour le plus vieil édifice daté de la ville.

Terre d’accueil, elle reçoit en grand nombre, comme les autres villes du Maghreb, les morisques et les juifs d’Espagne fuyant la « reconquista » et l’inquisition espagnole de la fin du XIVe et du XVe siècle. Elle parvient à se hisser au rang de métropole au début des temps modernes grâce au génie de Kheir ed Dine Barberousse. Des aventuriers de tout bord viennent chercher fortune dans ce nouvel Eldorado méditerranéen. Elle connaîtra un essor sans précédent au début des temps modernes et sa réputation de bastion (Alger la bien Gardée) contre l’impérialisme espagnol sera assise avec les échecs répétés de l’invincible armada, notamment l’expédition menée par Charles Quint luimême en octobre 1541.

Auteur : Abderrahmane Khelifa
Octobre 2007
ISBN 978-9961-759-56-1

 

Résidence Nour, 7 Rue de l'abattoir, Chéraga
Tél : (+213) 0555 013 014

 

Logo Point virgule

Résidence Nour, 7 Rue de l'abattoir, Chéraga
Tél : (+213) 0555 013 017

Vous êtes ici : Accueil | Livres | Beaux Livres | Histoire d’El Djazaïr Bani Mezghanna