Honaïne - Ancien port du Royaume de Tlemcen

img57Sur la côte orano-tlemcénienne, à mi-distance entre Ghazaouat et Beni Saf, Honaïne se développa grâce à sa position géographique et à une conjoncture historique favorable. La ville portuaire de Honaïne et son arrière-pays, les Traras, participèrent à toutes les phases historiques qui marquèrent le Maghreb central.

.

Petit établissement côtier, faisant partie du royaume Massaesyle du roi Syphax, dont la capitale, Siga, sur les bords de la Tafna n’est qu’à une vingtaine de km à vol d’oiseau. La ville est mentionnée comme escale durant la période romaine.

Dès cette époque, la région est connue pour la richesse de son minerai (cuivre essentiellement) exploitation qui se continue durant le moyen âge. La ville et la région connaissent un nouvel essor avec la conquête de l’Espagne. Tariq Ibn Ziyad est qualifié d’Al Nafzaoui, El Oulhassi. La tribu des Oulhassa étant stationnée de nos jours de part et d’autre de la Tafna. Plus tard, Honaïne et son arrière-pays deviennent le débouché naturel des caravanes qui amènent l’or du Bilad El Soudan et connaissent une prospérité sans précédent. La construction de la mosquée almoravide de Nédroma en est une illustration. La ville se dote de remparts et d’une mosquée cathédrale. Au XIIe siècle, elle change de statut car elle est le lieu de naissance de Abd el Mu’min ben Ali, le fondateur de la dynastie almohade qui réussit à unifier l’ensemble de l’Afrique du Nord. Avec les Zayyanides de Tlemcen, le port prend une dimension méditerranéenne.

Auteur : Abderrahmane Khelifa
Juin 2008
ISBN 978-9961-759-57-8

 

Résidence Nour, 7 Rue de l'abattoir, Chéraga
Tél : (+213) 0555 013 014

 

Logo Point virgule

Résidence Nour, 7 Rue de l'abattoir, Chéraga
Tél : (+213) 0555 013 017

Vous êtes ici : Accueil | Livres | Beaux Livres | Honaïne - Ancien port du Royaume de Tlemcen