Déchaînés : 12 aventures au quotidien

déchainnesD’une façon générale, lors d’une discussion, si une personne converse en disant qu’elle fait  de la BD, toutes et tous penseraient : « Oui pas mal comme passe-temps ! » ou «c’est sérieux ça ?!»
La bande des « déchainés » dans cet album sur le fait et comment le faire ont   passé beaucoup de leurs temps avec sérieux pour te narrer,  ô lecteur incrédule,  une dizaine d’histoires tantôt noires, tantôt couleurs papillons, parfois en arabe, parfois en français, et même en silence.

.

Enchainés à leurs tables, planches  et crayons lors d’un atelier de formation, ils vous, nous ont concocté des graphismes et histoires sur le quotidien à couper le souffle de drôleries, de noirceurs  poétiques et  réalismes.  En un mot la vie.
De l’automne des patriarches à l’été de Vivaldi.
La jeunesse et surtout le sens aigu de l’observation de ces auteurs y sont pour beaucoup.
Mais, vois ô lecteur verni (au lavis) comment Zozo, petite indécise au fil du temps aurait du rester dans l’utopie !
Lis, regarde si du dernier round à Shunga le monde vacille et vogue sur les souvenirs de Fatma.
Les « déchainés » relient un parcours perceptiblement … humain et dérisoire, lassé et inclassable de l’âme enfantine jusqu’au plus noir de l’humain.
La BD algérienne est en cela  originalité.
Tantôt…tantôt
J’aime cette diversité débridée mais toujours disponible, hospitalière.
Qui a dit : « la BD c’est fini !!! »
« Déchainés » vous êtes les bulles increvables de votre futur imaginaire.
Allez-va ! Corbeau de mauvais augure.
La bande dessinée algérienne à encore de beaux FIBDA devant elle.

Youcef SAÏAH

Articles similaires :

Vous êtes ici : Accueil | Livres | Bande Dessinée | Déchaînés : 12 aventures au quotidien