Actualité

NAWEL LOUERRAD, BÉDÉISTE, À L'EXPRESSION : "Cette BD est une sorte de catharsis..."

lexpressiondz.com | 15-10-2015

Pas de couleurs, parfois pas de bulles du tout, un trait hésitant? Fin en tout cas, un graphisme tenu et glissant et une fragilité de l'aspect qui dénote paradoxalement d'une grande profondeur du propos et de l'esprit souvent en mouvement, comme le tournoiement d'une pensée, telle une horloge qui ne finit pas de déployer son tocsin. Aussi, une libération du verbe qui vient en appoint à la fin s'adossant à son dessin qui se duplique et se décline comme des petits vers ou un enchaînement de story-boards qui se /nous regardent. Et cette métaphore du hors champ. Un regard sensible sur le monde et puis alors une fibre poétique qui n'est plus à démontrer. C'est tout cela cette jeune artiste qui n'a pas fini de faire parler d'elle et pas que dans l'univers de la BD...

.

Read more


Regretter l’absence de l’astre de Nawel Louerrad Minimalisme graphique et quintessence du verbe

lesoirdalgerie.com | 14-10-2015

L’une des parutions les plus remarquées du 8e Festival international de la bande dessinée d’Alger qui a pris fin samedi dernier est le nouvel ouvrage de Nawel Louerrad Regretter l’absence de l’astre (Editions Dalimen, 2015). Un travail exigeant et complexe tant sur le plan graphique que narratif.
En 2013, l’artiste s’est révélé avec fracas lors de la parution de son album Les vêpres algériennes, une œuvre qui introduisait une sémantique méconnue dans le monde de la bande dessinée algérienne tant Nawel Louerrad s’offrait toutes les libertés pour créer une cartographie introspective et décalée de l’histoire de son pays. Ce dépouillement, ces traits vaporeux et cette transgression des codes établis, on les retrouve dans son nouvel ouvrage Regretter l’absence de l’astre avec néanmoins des tonalités philosophique, voire métaphysiques, plus marquées.

.

Read more


Nouveau roman de Leila Aslaoui Hemmadi : Intimiste et alarmiste

horizons-dz.com | 20/09/2015

Leila Aslaoui Hemmadi a signé, à la librairie « Point Virgule », son dernier roman « Chuchotements », paru aux éditions Dalimen. « Chuchotements, c’est enfin le devoir de mémoire face au déni de justice », a déclaré cette ancienne magistrate. « C’est une fiction et non un livre d’histoire », a-t-elle affirmé. » Licenciée en droit et diplômée de l’Institut d’études politiques, elle a élaboré une intrigue originale autour des personnages de Nabil et de Houria, dans un Alger méconnaissable. On rit, on pleure, on rit en pleurant et on pleure en riant. Dans un cas comme dans un autre, ce sont des rires de bonheur, des rires qui nous échappent.

.

Read more


Articles similaires :

 

Résidence Nour, 7 Rue de l'abattoir, Chéraga
Tél : (+213) 0555 013 014

 

Logo Point virgule

Résidence Nour, 7 Rue de l'abattoir, Chéraga
Tél : (+213) 0555 013 017

Vous êtes ici : Accueil | Actualité